Concevoir des futurs désirables

Afin d’intégrer les valeurs de l'innovation durable et responsable dans nos missions, notre équipe s'inspire des outils et méthodes de la conception innovante.  Au-delà d’explorer les tendances et les futurs « probables », la conception innovante aide les collectifs à explorer un ensemble de futurs « possibles » : l’objectif est de concevoir en commun des solutions qui apparaissent comme désirables pour l’ensemble des acteurs impliqués. On parle alors de « désirables communs ».

La conception innovante permet de piloter une démarche d’innovation de façon méthodique afin de rendre visible sa logique à l’ensemble des acteurs. Elle aide notamment à construire rigoureusement ce raisonnement innovant (en cartographiant le champ des possibles), à le décliner en différentes actions et à piloter sa mise en œuvre au sein des organisations. Par exemple, en 2018, l’INRA a mobilisé cette approche pour la construction d’un panorama exhaustif de pistes innovantes sur le thème du couplage d’innovations entre production agricole et transformation alimentaire, ce panorama servant de base au pilotage d’une série d’ateliers de co-conception rassemblant des chercheurs de différentes disciplines (agronomie, physico-chimie de l’aliment, ingénierie sensorielle ou encore économie) (Consulter l'étude de cas sur cette mission). Dans une autre optique, la Chaire i3F a également mobilisé cette approche afin d’organiser un atelier de réflexion sur le thème de l’agriculture autonome et connectée visant à d’aider différents acteurs (start-ups, PME, agriculteurs, chercheurs) à co-concevoir des solutions innovantes sur ce thème (Consulter l'étude de cas sur cette mission)

En particulier, la conception innovante adresse à la fois les aspects cognitifs et organisationnels de l’innovation : sur le plan cognitif, cette approche assure la levée des verrous (fixation sur certaines pistes récurrentes) et favorise la génération d’idées en rupture ; sur le plan organisationnel, elle assure de l'alignement des visions, l’adhésion des différentes parties prenantes, aide à l’identification de prescripteurs et à la composition des équipes projets.

Pour ce faire, la conception innovante mobilise des outils et méthodes qui lui sont spécifiques, notamment la cartographie C-K qui permet d’explorer, de façon rigoureuse, des opportunités nouvelles, de les réunir dans une vue d’ensemble et de les ordonner en priorités. Le recours à ces méthodes favorise ainsi la conception de futurs désirables pour un ensemble de parties prenantes, inscrivant l'innovation dans une dynamique durable et responsable. 

2019 

Copyright 2020 by E-CUBE Innovation