Développer une gamme de produits en favorisant l'émergence d'innovations de rupture pour le secteur médical

Défixation pour la créativité, atelier de conception innovante et approche empathique 

CASE STUDY DÉFIXATION CRÉATIVE

LA PROBLÉMATIQUE

Aider une entreprise à élargir une gamme de produits en dépassant le phénomène de fixation créative (fixation naturelle sur l'existant)

LES RÉSULTATS

Une nouvelle méthode de pilotage de la stratégie d'innovation interne et une sélection de 20 idées de nouveaux produits issues de l'atelier

La fixation créative

Au début des années 1990, le chercheur américain Thomas Ward mène une expérience sur les effets de fixation en créativité au cours de laquelle il demande à 37 étudiants en psychologie de répondre individuellement à une même tâche créative. Il s’agit d’imaginer que l’on se trouve dans une autre galaxie, sur une planète très différente de la terre. Sur cette planète étrangère, on rencontre un animal extraterrestre. La tâche consiste alors à en dessiner le portrait.

(Source : Ward, 1994)

Quelques propositions dessinées par les étudiants ont été reproduites ici. On y trouve notamment des animaux ressemblant respectivement à un lama, un ptérodactyle, une cellule, ou un extraterrestre pourvus d’une trompe et d’antennes. Enfin, la dernière proposition de l’échantillon, probablement la plus curieuse, n’est pas sans évoquer la branchiflore d’Harry Potter. Mais outre les propositions des étudiants, il est intéressant de regarder comment Ward avait prévu de noter l’originalité des réponses proposées : le chercheur s’intéressait à la présence de symétrie de la forme, de membres habituels (comme des bras ou des jambes) et d’organes sensoriels habituels (comme des yeux ou des oreilles). L’animal dessiné était considéré comme original s’il ne présentait aucune de ses caractéristiques, et s’il contenait au contraire des membres ou organes sensoriels non habituels. Une proposition créative était donc un extraterrestre qui ne présentait aucune propriété classique des animaux terrestres (corps symétrique, bras, jambes, yeux, bouche, ailes ou encore trompe) et qui introduisait par ailleurs des caractéristiques inédites. Or, dans les solutions proposées, on peut aisément remarquer que le lama, le ptérodactyle ou encore l’extraterrestre à antennes présentent tous une parfaite symétrie de la forme, ainsi que des bras, des jambes, des yeux et des oreilles. Et même lorsqu’on considère la proposition qui semble la plus originale, la fameuse branchiflore, on peut remarquer qu’elle présente elle-aussi des organes sensoriels classiques, notamment des yeux ainsi que des orifices pouvant s’apparenter à des oreilles ou plusieurs bouches.

 

Cette expérience montre ainsi que, lorsqu'on nous demande d’être très créatifs et d’imaginer quelque chose de radicalement diffèrent de ce que l’on connait (comme un animal qui n’existerait pas sur Terre), nous avons systématiquement tendance à proposer des solutions familières et peu originales. Le cerveau humain est ainsi naturellement fixé par ce qu'il connaît, ce qui se révèle particulièrement problématique lorsque l'on souhaite innover. 

Comment imaginer de nouveaux produits sans rester fixé ?

Au printemps 2018, un grand compte du secteur médical a souhaité organiser un atelier de créativité visant à formuler des propositions de produits innovants afin d'élargir l'une de ses gammes phares. Comme dans la tâche précédente, l'enjeu était donc d'imaginer ce qui n'existe pas encore... Afin d'aider l'équipe à conduire cet exercice de façon efficace, sans rester piégée par une fixation sur le connu, un atelier de conception innovante a été conduit à l'aide d'une méthode aidant à lutter contre les effets de fixation. Cette méthode mettait notamment en oeuvre quelques astuces de défixation : 

  • Dépasser le format classique du brainstorming : les études scientifiques ont en effet montré que les sessions de brainstorming collectif n'échappent pas aux effets de fixation (un groupe sera d'ailleurs plus fixé en brainstorming qu'un ensemble d'individus isolés)

  • Éviter de mentionner trop souvent le connu : un exemple fixant donné au groupe en début de session renforcera la proportion de propositions classiques, alors qu'un exemple original renforcera, à l'inverse, l'originalité des idées proposées

  • Présenter des connaissances surprenantes, soigneusement choisies afin de favoriser l'ouverture de pistes nouvelles en dehors des voies de fixation

Ces bonnes pratiques ont été mises en oeuvre à travers un format d'atelier spécifique appelé DKCP : 

À l'issue de deux journées d'atelier, l'équipe de participants a pu explorer plusieurs thématiques l'amenant à s'éloigner de ses modèles existants (Comment repenser la relation entre le soin et l'environnement de la personne soignée ? Peut-on rendre un usager plus autonome face au soin ? Est-il possible de "soigner" en prévention ? etc.)  et retenu une liste d'une vingtaine d'idées innovantes sortant de son espace de fixation. 

Pour en savoir plus sur le phénomène de fixation créative : 

 

 

 

 

 

 

Fixation.jpg

Definition

Préparation de l'atelier

  • Définition de la thématique d'atelier

  • Exploration du champs des possibles 

Knowledge

Partage de connaissances 

  • État de l'art récent

  • Connaissances surprenantes 

Concept

Génération d'idées

  • Travail en sous-groupe sur des thèmes spécifiques

  • Proposition originales

Project

Construction de projets

  • Scénarisation des idées 

  • Formulation de projets selon les pratiques de l'organisation

2018

Copyright 2020 by E-CUBE Innovation