Stratégie d'innovation ouverte

Aider un acteur de l'énergie à construire sa stratégie d'innovation ouverte grâce à l'étude de l'écosystème Paris Saclay

Cartographie de l'écosystème, analyse de sa dynamique, étude stratégique de ses acteurs en vue d'établir des relations de collaborations

LA PROBLÉMATIQUE

Aider un grand énergéticien à construire sa stratégie d’innovation ouverte dans l’écosystème entrepreneurial de Paris Saclay

LES RÉSULTATS

Une modélisation de la dynamique d'évolution de l'écosystème entrepreneurial, basée sur l'étude de 150 start-up et 54 acteurs (incubateurs, accélérateurs, SATT) 

L’écosystème entrepreneurial Paris Saclay comme terrain d’innovation ouverte

"Toutes les personnes intelligentes ne travaillent pas pour nous. Nous devons travailler avec des personnes intelligentes internes et externes à notre entreprise." Ce principe de gestion de l'innovation est au cœur de l'approche de l'innovation ouverte. Popularisée à partir du début des années 2000 par Henry Chresbrough, professeur à l'université de Berkeley, l'idée d'innovation ouverte est désormais assez largement diffusée dans les grandes entreprises. Elle renvoie à trois types de processus :

  • L’outside in (ou outbound) consiste à enrichir les bases de connaissance de l'entreprise pour innover via des sources externes, tels que les fournisseurs, les clients, des concurrents, des universités ou d'autres organismes de recherche.

  • L’inside out (ou inbound) consiste à réaliser des profits en apportant des idées sur le marché, en vendant une propriété intellectuelle sous la forme de brevets et de licence et en accroissant les applications possibles de technologies par le transfert d'idées vers l'environnement extérieur.

  • Le processus couplé consiste à co-innover avec des partenaires complémentaires par le biais d'alliances, de coopérations ou de joint ventures. Les entreprises qui adoptent ce type d'approche combinent les logiques de l'outside in (acquisition de connaissances externes) et l'inside out (mise d'idées sur le marché).

 

L'innovation ouverte est bien adaptée à une ère où les informations et les connaissances sont surabondantes et circulent facilement. Elle s’oppose au paradigme de l’innovation fermée, qui a dominé dans les grandes entreprises industrielles avant les années 1990 et qui renvoie à une approche cloisonnée de la R&D et l’innovation, accordant peu de place au partage d’idées et de compétences avec des acteurs externes, et basée sur un fort attachement au secret.

Analyser l’écosystème de Paris Saclay pour permettre la construction d’une stratégie d’innovation ouverte

Certaines zones géographiques offrent un terroir particulièrement adapté à l’innovation
ouverte, à l’instar de la Silicon Valley, de Tel Aviv, de Bengalore ou encore de Pékin. Paris Saclay en fait partie : la région a été classée par la MIT Technology Review en 2013 parmi les huit premiers clusters d’innovation dans le monde.

Paris Saclay : une extraordinaire concentration d'acteurs de la recherche et de l'innovation

(Source : Etablissement Paris Saclay)

Beaucoup de grands groupes ont ainsi fait le choix de localiser une partie importante de leurs activités de R&D et d’innovation à Paris Saclay. Plusieurs facteurs les y incitent :

  • Une forte concentration de centres de recherche, d’établissements d’enseignement
    et d’entreprises de rang mondial : Paris Saclay représente 18% de la recherche
    publique française, 15% de la R&D privée et 35 000 emplois liés à la R&D. Une analyse des dix premiers déposants de brevets en France en 2018 révèle que sept d’entre eux ont un centre de recherche à Paris Saclay (par exemple Valeo, PSA, Renault, le CEA, le CNRS).

  • D’importants efforts d’aménagement du territoire réalisés par l’Etat et les collectivités territoriales pour assurer son développement : l’État engage un effort financier sans pareil par le biais des Investissements d’Avenir, avec 1,5 milliard d’euros pour les projets immobiliers universitaires (opération campus et dotation) et 1 milliard d’euros pour les laboratoires et équipements d’excellence de Paris Saclay, auxquels s’ajoute la création de la ligne 18 dans le cadre du Grand Paris. Maître d’ouvrage de l’aménagement de ce territoire, l’EPAPS (Etablissement Paris Saclay) mobilise les acteurs industriels pour stimuler le développement de la zone autour de filières stratégiques. Parallèlement, les collectivités locales mettent de oeuvre diverses initiatives pour attirer des étudiants et des populations qualifiées dans la région, comme l’illustre la création d’un écoquartier à Corbeville.

  • Une localisation permettant de conjuguer proximité de Paris, coût du logement plus
    faible, espace et proximité de la nature : cet argument prend un poids particulier dans un contexte où le prix du logement à Paris a quadruplé en 20 ans.

  • Une proximité de l’aéroport d’Orly, de la gare TGV de Massy et de connexions
    autoroutières : le TGV sera accessible depuis la gare de Massy, et la ligne 18 permettra une connexion directe entre l’aéroport et Orsay, Palaiseau ou Massy.

Dans le but d'aider un grand acteur de l'énergie à construire une stratégie d’innovation ouverte sur le plateau de Saclay,  nous avons conduit une étude spécifiquement centrée sur les start-ups et sur l’écosystème entrepreneurial de Paris Saclay. La commanditaire de l’étude, directrice d’un centre de recherche et d’innovation en cours de développement, nous a exprimé ainsi sa préoccupation : « nous aimerions mieux connaître les acteurs de l’écosystème entrepreneurial de Paris Saclay, car nous cherchons à nous y insérer. Nous nous demandons ce que nous pourrions apporter à ces acteurs. » Cet écosystème est en effet complexe, touffu et en pleine mutation. Les structures d’accompagnement dédiées aux entrepreneurs y sont nombreuses et très diverses en termes de type de gouvernance, de modes de financement, d’offre et de qualité de prestation.

Notre étude a notamment a conduit aux résultats suivants :

  • Une description de la dynamique, de la structuration et des perspectives d’évolution de l’écosystème entrepreneurial de Paris Saclay basée sur dix modélisations graphiques ;

  • Un panorama et une analyse de 54 acteurs de cet écosystème (ex. incubateurs,accélérateurs, SATT) ;

  • Une cartographie et une étude de start-ups prometteuses liées à l’écosystème (plus de 150 ont été analysées).

 

Ces résultats ont été présentés à la direction du centre de recherche et d’innovation et enrichi sur la base d’une réunion de restitution qui a rassemblé un
ensemble de parties prenantes engagées dans des activités liées à la R&D, à l’innovation, à la valorisation de la recherche et à la dynamique entrepreneuriale du groupe.

 

Pour conduire cette mission, nous avons conçu un ensemble d’instruments d’analyse (ex. outils de cartographie, grilles de lecture, guides d’entretien) basés sur nos expériences de missions de conseil et de travaux de recherche antérieurs. Nous nous sommes appuyé sur notre connaissance personnelle de l’écosystème de Paris Saclay, mais aussi sur plus de 30 entretiens semi-directifs avec des acteurs clés (par exemple avec des dirigeants d’incubateurs, dirigeants de start-up, enseignants-chercheurs, dirigeants de centres de recherche industriels), sur des visites de sites, et sur une analyse documentaire.

Exemple de cartographie de l’écosystème réalisée dans le cadre de l’étude Paris Saclay

Une bonne compréhension de l'écosystème d'innovation et de sa dynamique d'évolution est une première étape essentielle à la conception d'une stratégie d'innovation ouverte, pertinente et fertile en symbiose avec un environnement entrepreneurial en constante mutation. 

Copyright 2020 by E-CUBE Innovation